Hello les Ax-holo-tls !

 

lh

 

Tout est dit ! Je suis concernée de très près par ces deux volets de la lutte, je me suis même permis de rajouter la transophobie sur le visuel proposé parce que je trouvais désolant qu'elle n'apparaisse pas dessus alors que la journée associe les deux luttes.

Voilà, c'est dit. pensez-y l'an prochain les créateurs du visuel !

 

 Je ne vais pas m'étaler sur le sujet par respect pour l'intimité et l'anonymat des personnes que je connais, juste dire quelques petites choses assez générales.

 

Je trouve inadmissible qu'une personne soit jugée sur la base de ses préférences sexuelles, parce que franchement, qu'est-ce que ça change dans tout le reste de l'individu ? Est-ce que le fait d'être homosexuel fait diminuer les compétences, les valeurs humaines par rapport à un hétérosexuel qui pratiquerait l'échangisme par exemple ? Foutons donc la paix à la sexualité des gens, c'est du domaine du privé et de l'intime, tout comme la religion !

 

En ce qui concerne les transgenres, même remarque. Qu'est-ce que le fait d'être né dans un genre et de vouloir vivre dans l'autre genre change à la personnalisté profonde ? Rien. Et même j'irais jusqu'à dire que les personnes qui traversent ce passage y gagnent certainement en force, en maturité, tellement c'est un parcours du combattant !

Et là, ce qui me heurte le plus, c'est que dans notre "beau pays des droits de l'Homme", on exige des trans qu'ils soient stérilisés, et même qu'ils aient eu recours à la chirurgie reconstructrice pour les MtF, avec des expertises indignes du respect qu'on doit à un être humain pour leur accorder le changement d'état civil. Et je ne sais pas si vous imaginez toutes les conséquences que peut avoir ce décalage entre ce que dit le bout de papier et ce qu'est la personne dans tous les domaines de la vie. Ca va rendre difficile l'insertion professionnelle, les voyages à l'étranger, ça va demander des justifications permanentes auprès de moults organismes administratifs alors que le souhait des trans serait juste de pouvoir vivre ue vie comme tout le monde, sans avoir cette étiquette collée à vie sur leur dos si ils refusent de passer par la case stérilisation.

 

Plutôt que me peindre les ongles, j'ai préféré partager musicalement des chansons françaises plus ou moins récentes que j'aime.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je termine avec un message personnel :

je vous aime